Réaménagement d’une cour d’école : cohabitation d’espaces ludiques et d’espaces verts

Les enfants de l’école le Vitrail dans l’arrondissement Rosemont-La Petite-Patrie pourront enfin profiter du nouvel aménagement de leur cour qui a été complété en août 2019!

Dans le cadre de la réhabilitation de la cour de l’école le Vitrail, la CSDM a mandaté Castor et Pollux pour l’aménagement paysager et le marquage au sol de la cour.

Notre proposition cherche à donner une identité forte à la cour tout en impliquant ses usagers dans un univers imaginaire. Le mobilier sur mesure, le marquage au sol identitaire et la végétation ont été implantés selon une trame géométrique permettant de structurer l’espace, d’organiser les usages, de multiplier les ambiances et les possibilités de jeux tout en préservant un équilibre entre minéral et végétal.

Depuis le début du mandat en 2017, le projet a évolué au fil des étés avec les plantations d’arbres et de végétaux dans la cour arrière mais aussi à l’avant avec la prairie fleurie, et avec l’installation de 75 supports à vélos ainsi que du mobilier ludique et des assises.

Enfin la touche finale, le marquage au sol, voit le jour en 2019. Tourné autour de la thématique des végétaux, des champs et des grandes fleurs poétiques, le marquage propose une appropriation libre par les formes géométriques appelant à la mobilité, à la déambulation ou à découvrir les constellations.

La cour est maintenant prête à accueillir les enfants pour la rentrée en septembre prochain et offre ainsi des espaces ludiques composés d’espaces verts mais aussi des espaces de collaboration ludiques et des espaces sportifs.

 

Le projet a été réalisé par Ana Architecture : architecte mandataire, et l’équipe de Castor et Pollux : architecte-paysagiste.

 

 

«Un parcours d’alvéoles» : réalisation d’une oeuvre collective

Dans le cadre de la Politique de l’enfant, l’arrondissement Anjou et plus spécifiquement la Direction de la culture, des sports, des loisirs et du développement social souhaitait porter un projet d’œuvre collective dans son espace public.

Répondant aux objectifs de cette politique qui invite à offrir des environnements propices à la découverte, l’apprentissage et l’épanouissement de tous les enfants quel que soit leur contexte social et familial, l’installation proposée par l’équipe de Castor et Pollux prend la forme d’un parcours d’alvéoles modulables  tissées de manière participative.

Constituée de plots de trois hauteurs différentes, l’installation s’adapte à plusieurs usages : s’asseoir, s’adosser, se réunir, grimper, sauter, etc. Elle s’harmonise à l’imaginaire des usagers et par là, s’inscrit dans le concept de jeu libre : activité initiée par les enfants, sans intervention ni planification des adultes. Il est produit par la seule curiosité induite par un environnement stimulant et permet de développer la créativité, l’autonomie, la confiance en soi et la collaboration.

Inaugurée le 8 août 2019, cette installation modulable a été réalisée lors de trois ateliers participatifs où les participants, petits et grands, ont été invités à tisser les hexagones en bois formant le dessus des alvéoles. Lors de ces ateliers, les participants ont été invités à venir voir l’œuvre finalisée lors de l’inauguration qui a eu lieu sur le terrain de la bibliothèque Jean-Corbeil.

L’inauguration à donc été l’occasion pour les participants de découvrir l’œuvre assemblée pour la première fois et ainsi initier le caractère ambulant et unificateur de ce parcours ludique. Animations, spectacles et surprises pour les enfants été au rendez-vous.

L’œuvre sera exposée jusqu’à la fin de l’été sur la terrasse de la bibliothèque Jean-Corbeil dans l’arrondissement Anjou et migrera à l’intérieur dans la section jeunesse pour la saison hivernale.